Petits secrets et Grande Histoire de la Vendée racontés aux enfants

Tentée par le titre, j’ai pensé que ce livre serait le bienvenu surtout après toutes les discussions tenues ici sur ce sujet, et je l’ai donc lu.La présentation est très agréable grâce aux illustrations photographiques simples et claires et, pour de jeunes lecteurs, le choix du dialogue donne, surtout au début, l’impression d’une conversation à bâtons rompus. Rien de rébarbatif donc, au contraire.

Comme autrefois, dans le journal Spirou, on lisait chaque semaine les "belles histoires de l’oncle Paul", ici le conteur est l’oncle Pierre. Un abbé. Et le livre se découpe en courts chapitres et en journées qui sont autant de prétextes à aller visiter les lieux dont il est question. Il faudra sans doute l’intervention d’un adulte pour les situer plus précisément sur la carte du début et les y noter au besoin.

C’est le jeune Sébastien qui pose les questions, se faisant expliquer tantôt un mot("C’est quoi, tonton, un araire ?", "Tonton, c’est quoi l’abjuration ?"), tantôt se faisant préciser un terme ("C’est quoi ces huttiers ?"), ou bien relançant directement le récit :"Que devient Richelieu quand Henri IV est assassiné en 1610 ?". A chaque question, une réponse. Interviennent aussi le tonton Marcel et sa femme, frère et belle-soeur de l’abbé, qui contribuent à rendre plus vifs les échanges verbaux dans la deuxième partie du livre, au sujet des guerres de Vendée et de l’époque moderne.

Tout cela est très sérieux sur le plan chronologique et ce sont les réflexions ingénues de Sébastien qui dérident l’atmosphère : "Chouette, j’adore les mystères !", "Se marier avec une fée, c’est mon rêve !","Tu ne me raconterais pas des salades !","Bonjour le confort !", "Beurk, grimace Sébastien, le matin, je préfère mes céréales au chocolat trempées dans du lait", "T’es super, tata..." etc. Parfois, il parle... comme un livre : "Vivait-on longtemps à cette époque en dehors des cas surnaturels ?", "La proximité d’un grand homme politique est encore bien utile aujourd’hui...", "Comment ont été financées toutes ces activités ? "etc. Mais, après tout, n’est-ce pas un livre ?

Pour le clore, une chronologie "vendéenne" de dix pages conclut heureusement un propos dont les enfants auront besoin de reprendre les principaux repères, s’ils veulent replacer ces événements dans l’ensemble de l’Histoire.

Car l’ouvrage reste modeste et n’entre pas dans les grandes interrogations des historiens actuels qui, par exemple, mettent en doute la fameuse bataille de Poitiers - et même l’existence de Charles Martel ! - pour expliquer le reflux des invasions musulmanes. Là n’est pas le propos ; il s’agit au mieux, à travers ces "petits secrets", de faire prendre conscience du rôle tenu par ce bout de terre où nous vivons dans les mouvements plus impersonnels de l’Histoire, avec un grand H.

Enfin, on ne peut oublier que cette histoire est contée par un abbé qui, même s’il se pardonne le péché de gourmandise (" Il est accepté quand on est à la retraite !"), n’est dons pas tenu aux principes de laïcité. Et ne cherche en aucun cas à éviter de parler de "prières", de "foi", ou ..."d’intervention divine . Qui sait ?".

Simone

Petits secrets......  et Grande Histoire de la Vendée racontés aux enfants. Editions du Petit Pavé.

0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives