L’Histoire de France pour les Nuls

L’Histoire de France pour les Nuls. Jean-Joseph Julaud, 2004. A mettre entre toutes les mains ? C’est un gros livre : plus de 700 pages ! 29 chapitres regroupés en sept parties tentent de reconstituer notre héritage, du plus profond de notre mémoire jusqu’aux jours où nous vivons, avec une foule de détails et de précisions que nous avons souvent oubliés ou même que nous ignorions.

Voilà donc un bel outil pour tout esprit curieux de notre histoire, clairement présenté et plein d’astuce(s).

Bien entendu, outre une table des matières très détaillée au début, on trouve un index final très complet, dans lequel j’ai cherché aussitôt le mot : Vendée. Page 424, avec le sous-titre Un événement important , La Guerre de Vendée est résumée en deux pages, autour du personnage de Cathelineau ; trois paragraphes, suivis d’un encadré qui présente brièvement Blancs, Bleus et Chouans. Cette évocation prend place entre le récit de la mort de Louis XVI et le 2 juin 1793, la fin des Girondins.

C’est peu de place pour cette partie de NOTRE Histoire, penserez-vous. Certes. Mais ces deux pages ont au moins le mérite d’exister et de s’être faufilées au milieu de cette immense fresque, où l’auteur choisit délibérément d’éclairer davantage telle ou telle scène avec le souci essentiel de faire revivre le passé ; s’il fait œuvre d’historien, il apparaît surtout comme un très bon conteur, vif et spirituel. Rien à voir avec les manuels compassés de notre enfance studieuse : tout redevient vivant grâce aux clins d’œil constants, comme dans la plupart des ouvrages de cette collection Pour les Nuls. De quoi donc réconcilier avec l’Histoire les plus récalcitrants d’entre nous. De quoi aussi donner à réfléchir aux plus avisés et les inviter à explorer et compléter par eux-mêmes ces pistes qui nous mènent tout droit vers nos propres racines, à la recherche de notre identité.

Ajoutons que Jean-Joseph Julaud dédie ce livre à son père, âgé de 88 ans ; parti en 1937 faire son service militaire il ne revint qu’en I945, après avoir fait la drôle de guerre et avoir subi cinq ans de captivité.

Simone

0
0
0
s2sdefault
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives